« Humanisons le management, adoptons une efficacité militaire »

Reportage très intéressant sur la Chine et sa conquête de l’occident. On pourrait s’étendre longuement sur le sujet mais une image, un slogan, a retenu toute mon attention :

Humanisons le management, adoptons une efficacité militaire

Une telle idéologie est totalement incompatible avec nos valeurs actuelles et je ne peux m’empêcher de penser que la clé du miracle chinois est là, sous nos yeux.

Humaniser le management oui, l’efficacité militaire si l’on en croit ce cadre chinois, n’est quoi qu’il arrive pas en adéquation avec notre héritage social et peut se révéler n’être pour nous, pauvres européen, qu’un signe avant coureur d’un futur bien sombre.

Bien évidemment, cette maxime, à la lumière du reportage, est d’une extrême ambiguïté : entre un discours d’apparat et la réalité il y a un fossé plus que large (surtout en matière d' »humanité » …).

Des agents démotivés esclaves de leur processus qui travaillent mal et sans passion

Nous sommes tous tellement conditionnés par le Taylorisme qu’il nous paraît parfaitement normal de séparer les têtes des bras et de faire concevoir par des gens intelligents des processus qui seront ensuite appliqués par les opérationnels – l’informatique permet de verrouiller ce mécanisme encore mieux en forçant l’application dans ses derniers détails. Le résultat : des agents démotivés esclaves de leur processus qui travaillent mal et sans passion

Source: Michael Ballé

La Poste, on a tous à y crever !

Dernièrement je suis tombé sur cet article traitant de notre bonne vieille Poste. On nous promet un « boost de la transmission du savoir » via la mise en place d’un réseau social d’entreprise. Intéressant !

L’accélération de l’apprentissage se fait via des vidéos en marge de leur nouvel Espace Service Client, ce même concept qui divisa le temps d’accueil par deux aux guichets. L’idée est de diffuser des bonnes pratiques via le média très véloce qu’est la vidéo. En voici deux exemples :

Histoire de ne pas en rester là, Eric Laurent -gestionnaire du changement- répond de la manière suivante à la question « A quelles autres applications pensez-vous maintenant ?«   :

Aller plus loin sur la conduite du changement, en intégrant des leviers du Lean

Le Lean, le gros mot est lâché. Mais reprenons le fil de l’actualité …

  • Septembre 2011, un employé de La Poste se défenestre sur son lieu de travail
  • Mars 2012, deux employés de La Poste se défenestrent sur leur lieu de travail
  • Dans la foulée, le PDG du groupe Jean-Paul Bailly commande un rapport sur le bien-être au travail à La Poste

Ce mardi étaient rendus publiques les conclusions de ce rapport. Ces dernières sont sans appel et s’articulent autour de 8 chantiers traitant aussi bien du management que de la fonction RH.

Bref, le joli tableau d’une entreprise qui s’essaye à faire face et à s’inventer des solutions. Mais ne nous y trompons pas, l’exercice peut être plus complexe et insidieux. Ce type d’exemples malheureux, où l’humain sera laissé de côté au profit de la productivité et qui dans le cas du groupe La Poste -comme dans beaucoup d’autres- sont bien souvent programmés, risquent de bientôt devenir monnaie courante … Mais le prix à payer ne serait-il pas trop élevé ?

Et bien évidemment le RSE risque d’être intégré dans cette démarche d’excellence opérationnelle …

La Gamification en interne … Game Over ?

La Gamification en interne, où le transfert de mécaniques de jeu au sein de l’Entreprise, a le vent en poupe et je n’y vois pas que du bon.

De prime abord intéressante, car touchant cette fameuse frange de la population qui joue (et ils sont nombreux …), il est néanmoins bon de ne pas en fourvoyer la mise en pratique pour en faire un outil au service de. Attention aux effets secondaires : oui à la Gamification comme moteur d’efficacité / de fun, non à la Gamification comme outil de qualité / de contrôle.

Qu’on ne s’y trompe pas, donner un badge ou une quelconque récompense virtuelle ne garantira jamais le comportement désiré de vos collaborateurs. Inspirez-vous des exemples qui sévissent ici et là si vous le souhaitez, certains acteurs du Web Social le font parfaitement (feedback, badges, compétition, rangs,  …) mais n’y voyez pas une énième façon de faire marcher vos collaborateurs au diapason ou en les confrontant les uns les autres.

La Gamification n’est et ne pourra être que le soutien d’une stratégie et d’une culture d’entreprise compatible avec de telles mécaniques. Et pour les autres me direz-vous ? la partie est peut être déjà finie …