La Poste, on a tous à y crever !

Dernièrement je suis tombé sur cet article traitant de notre bonne vieille Poste. On nous promet un « boost de la transmission du savoir » via la mise en place d’un réseau social d’entreprise. Intéressant !

L’accélération de l’apprentissage se fait via des vidéos en marge de leur nouvel Espace Service Client, ce même concept qui divisa le temps d’accueil par deux aux guichets. L’idée est de diffuser des bonnes pratiques via le média très véloce qu’est la vidéo. En voici deux exemples :

Histoire de ne pas en rester là, Eric Laurent -gestionnaire du changement- répond de la manière suivante à la question « A quelles autres applications pensez-vous maintenant ?«   :

Aller plus loin sur la conduite du changement, en intégrant des leviers du Lean

Le Lean, le gros mot est lâché. Mais reprenons le fil de l’actualité …

  • Septembre 2011, un employé de La Poste se défenestre sur son lieu de travail
  • Mars 2012, deux employés de La Poste se défenestrent sur leur lieu de travail
  • Dans la foulée, le PDG du groupe Jean-Paul Bailly commande un rapport sur le bien-être au travail à La Poste

Ce mardi étaient rendus publiques les conclusions de ce rapport. Ces dernières sont sans appel et s’articulent autour de 8 chantiers traitant aussi bien du management que de la fonction RH.

Bref, le joli tableau d’une entreprise qui s’essaye à faire face et à s’inventer des solutions. Mais ne nous y trompons pas, l’exercice peut être plus complexe et insidieux. Ce type d’exemples malheureux, où l’humain sera laissé de côté au profit de la productivité et qui dans le cas du groupe La Poste -comme dans beaucoup d’autres- sont bien souvent programmés, risquent de bientôt devenir monnaie courante … Mais le prix à payer ne serait-il pas trop élevé ?

Et bien évidemment le RSE risque d’être intégré dans cette démarche d’excellence opérationnelle …