Office Mobile

Entre la continuelle pression de Google et ses récentes sorties à propos de QuickOffice ou Google Drive, et surtout (!) l’imminence de la sortie du nouvel iWorks for iCloud, Microsoft n’avait peut-être plus le choix. Résultat ? Un Office pour iPhone et un Office pour Android.

La boite de pandore est ouverte. Plus que cela, ce dernier n’est disponible qu’aux utilisateurs d’Office 365.  Un contre-feu, donc, utile pour se positionner exactement là ou la concurrence se trouve, sans trop cannibaliser les ventes de son produit phare.

Jusqu’au prochain coup de boutoir, Microsoft ne devrait pas trop bouger à ce sujet. Quid donc d’un Office Mobile ouvert à tous ? Car ce qui menace Microsoft, c’est un désengagement massif des utilisateurs et une modification profonde de leur rapport au document, et donc à Office !