Le désespoir de VMWare

I look at VMware and the brand reputation we have in the enterprise, and I find it really hard to believe that we cannot collectively beat a company that sells books.
  • Carl Eschenbach, COO VMWare

Cette remarque, issue d’un évènement partenaire, en dit long sur l’état d’esprit actuel de VMWare. Pour répondre à son COO, non, ils ne pourront pas battre Amazon en demeurant tels qu’ils sont. Car si VMWare a certainement une réelle influence sur le monde des infrastructures d’entreprise, le spectre du « libraire » met indirectement en péril leur pérennité.

Tout ceci n’est qu’une histoire d’économie d’échelle, d’abondance, de prix. Que peuvent encore justifier les tarifications abusives des systèmes VMWare, au regard d’un Amazon qui vient encore d’annoncer une baisse de ses tarifs de son offre EC2 ?

Rien.

Et c’est ce que cette déclaration nous informe : une relative détresse, rapport à un concurrent qu’il ne peuvent combattre.  Ne reste plus qu’à VMWare qu’à se réinventer ou mourir, lentement.