Un ère d’abondance

Seconde incartade faisant suite à ma lecture de Free! de Chris Anderson publié certes en 2009, mais qui me parait toujours autant d’actualité. Le concept de gratuité qu’il décrit, et plus particulièrement celle ayant trait à l’informatique, est aujourd’hui une réalité qui pousse de nombreuses industries à tendre vers un modèle hybride mêlant rareté et abondance.

Le tableau ci-dessous illustre cela excellemment. Et, ce qui me frappe, c’est que l’on pourrait tout à fait remplacer la notion Rareté/Abondance par Ordre/Chaos, ou bien Entreprise 1.0/Entreprise 2.0.

Free Chris Anderson Rareté Abondance

Le modèle initié par le Web, l’émergence de l’ère informationnelle, nous pousse à reconsidérer nos anciennes ressources motrices, telles que le pétrole. Aujourd’hui, la matière grise est notre ressource première. L’abondance de cette dernière, l’infinité de combinaisons qu’elle suscite, permet aujourd’hui d’aller au-delà des limites que nous nous étions fixées.

Les NBIC peuvent être une de ces applications. Au carrefour des Biotechnologies, des Nanotechnologies, de l’Informatique et des sciences Cognitives, elles seront peut-être la prochaine application de l’ère d’abondance dans laquelle nous entrons.

Et si nous nous mettions à rêver d’immortalité ?