La mort annoncée de SharePoint

Outre les défauts du produit et les faibles avancées de la nouvelle version du produit de Microsoft, ce qui intrigue est la place qui lui est réservée dans la nouvelle version d’Office 365 (qui est en passe d’être rapidement déployée au grand public).

Jugez un peu, plus une trace de la marque « SharePoint ». Tout est fait pour passer sous silence l’avatar du lourd fardeau que peut représenter un produit en décalage avec son temps. Cette mise sous silence est sans rappeler l’acquisition à grands frais de Yammer, et son imminente intégration. De là à imaginer que SharePoint se fasse totalement occulter par le réseau social, il n’y a qu’un pas.

À terme, SharePoint ne devrait être qu’une solution « technique ». La plomberie de fonctions collaboratives plus avancées, chose que l’on cache habilement sous le tapis. Une pure affaire de spécialistes, mais rien qui ne devrait arriver aux douces oreilles des utilisateurs lambda.

Un changement qui semble radical, spécialement lorsque l’on connait le chiffre d’affaire généré par SharePoint. Mais une prise en compte des réalités qui nécessite des adaptations. Microsoft tient peut-être le bon bout.

sharepoint-2013